Lumière sur Simon Marsden

Simon Marsden

(1948-2012)

« Le chasseur de fantômes »

Simon Marsden Neville Llewelyn était un photographe et un auteur anglais. Après avoir suivi des études à Ampleforth College (Yorkshire) et à la Sorbonne à Paris, il découvrit la pratique de la photographie avec un vieux Leica offert par son père pour son vingtième anniversaire.

SM

© Simon Marsden

Dès sa jeunesse, qu’il passa à Panton Hall et Thorpe Hall dans les Lincolnshire Wolds réputées hantées, il s’intéressa aux phénomènes surnaturels et aux fantômes. Son père, passionné par les sciences occultes, laissait en effet à portée de main ses ouvrages sur le sujet, nourrissant ainsi l’imagination de son fils.

Les lectures d’Arthur Machen, M.R. James et Edgar Allan Poe, influencèrent considérablement la production photographique de Simon. Les sujets « sinistres » comme les cimetières et les ruines ainsi que les légendes et contes associés à ce type d’endroits devinrent centraux dans son travail. L’utilisation du noir et blanc en pellicule infrarouge lui permirent d’exploiter cette ambiance sombre et surnaturelle, créant un univers mystérieux et fantastique. Son objectif était de montrer l’irréel de la réalité (« the unreality of the real ») et la réalité de l’irréel (« the reality of the unreal »).

SM2

© Simon Marsden

« It is not my intention to try and convince you that ghosts exist, but rather to inspire you not to take everything around you at face value. I believe that another dimension, a spirit world, runs parallel to our own so-called ‘real’ world, and that sometimes, when the condition are right, we can see into and become part of this surnatural domain. The mystical quality of my photographs reflects this ancient order and they attempt to reveal what is eternal”.

Sur le plan technique, S. Marsden obtenait un rendu onirique grâce à la Kodak HIE-135 IR sensible à 900 nm, sans traitement anti-halo. Il utilisait également des techniques “dodge & burn” sélectives, proche en numérique de l’actuel HDR. Il pouvait également utiliser un filtre rouge #25 à la place d’un classique R72.

SM3

© Simon Marsden

Après avoir photographié les ruines, châteaux lugubres et manoirs anglais, S. Marsden parcourut l’Irlande, le Pays de Galles, l’Écosse, l’Irlande du Nord ; il se rendit également en France, Belgique, Roumanie, Allemagne et Italie. Son œuvre se découvre au fil de ses ouvrages photographiques:

In Ruins, 1980 (Irlande et Irlande du Nord)

The Haunting Realm, 1986 (Angleterre, Pays de Galles, Ecosse)

Visions of Poe, 1988 (Royaume-Uni, États-Unis)

Phantoms of the isles, 1990 (Îles britanniques)

The journal of a ghostbuster, 1994 (Angleterre, Roumanie, Écosse, France, Allemagne)

Beyond the wall, 1999 (Allemagne, Belgique)

Venice – City of haunting dreams, 2001 (Italie, Venise)

The twilight hour – Celtic visions from the past, 2002 (Angleterre et Irlande)

This spectred Isle – a journey through haunted England, 2005 (Angleterre, Île de Wight)

Ghostbuster – a journey through haunted France, 2006 (France)

Memento Mori – church and churchyards of England, 2007 (Angleterre)

SM5

© Simon Marsden

Pour en savoir plus :

http://www.simonmarsden.co.uk/

http://www.maison-hantee.com/files/salondulivre2005/portraits_marsden1.htm

http://www.shutterbug.com/content/remembering-sir-simon-marsden-master-infrared-photography#WzwM0vwe62IWr5Ds.97