Lum’IR sur Budapest

Capitale de la Hongrie, Budapest connaît une dimension et une place historique et culturelle importante en Europe depuis plusieurs siècles. Très boisée, la ville se prête particulièrement à la photographie infrarouge. A l’occasion d’un séjour sur place, j’ai souhaité exploiter au mieux les possibilités photographiques qui m’étaient offertes. Pour cela, j’ai utilisé ici comme matériel photo un Canon 70D Full Spectrum muni d’un objectif 16-35 f:4 de la même marque et un filtre infrarouge Heliopan 665 nm.

© Raphaele Goujat – Vue sur le parlement de Budapest et le Danube depuis le pont Margit

Un peu d’histoire

Fondée par les Romains au Ier siècle, la cité d’Aquincum se développe fortement au XV ème siècle avec d’une part Buda (à l’ouest du Danube) et Pest (à l’est); les deux villes sont réunies officiellement en 1873. A la fin de la première Guerre Mondiale, la Hongrie perd les deux tiers de son territoire qui la pousseront, dans un espoir de reconquête, à soutenir l’Allemagne nazie. Sa libération du joug allemand en 1945 par les Russes la fait basculer dans un régime communiste totalitaire pendant plusieurs décennies et dont elle sortira en 1989 avec l’instauration d’une nouvelle Constitution.

© Raphaele Goujat – Une église dans le quartier nord du Château

Les lieux à photographier

Comme je l’ai écrit précédemment, Budapest se prête particulièrement à la pratique de l’infrarouge, en combinant la présence de la végétation et de monuments historiques dans plusieurs quartiers de la ville. La partie ouest – Buda – comprend le quartier du château, le Mont Gellért et la citadelle.

© Raphaele Goujat – Une des tours du Bastion des Pêcheurs

Si tous ces lieux ne se visitent pas, ils représentent des endroits facilement accessibles pour des balades avec de beaux points de vue panoramiques.

© Raphaele Goujat – Vue panoramique de Budapest

Dans la partie est – Pest – Varosliget ou « Bois de la Ville » était anciennement un marécage, réaménagé aujourd’hui en un parc verdoyant doté d’un petit étang. A proximité s’y trouvent les bains Szécheny, le musée des Beaux-Arts et le château de Vajdahunyad. L’Île Marguerite (au nord) propose également de belles promenades boisées et de grandes pelouses propices à la flânerie.

©Raphaele Goujat – L’église Saint-Michel sur l’Île Sainte-Marguerite

En conclusion….

La ville de Budapest propose de nombreux lieux à photographier en infrarouge, alliant monuments et végétation. Si j’ai évoqué ici quelques endroits à voir, cette liste n’est en aucun cas exhaustive! La présence de différents musées dont le Musée de la Terreur complète la démarche photographique en faisant de la capitale hongroise une destination fort sympathique.